L’Espace Numérique de Santé : une « révolution »
Espace Numérique de Santé
novembre 16, 2021

C’est officiel, à partir du 1er janvier 2022, l’Espace Numérique de Santé (ENS, ou « Mon espace Santé ») sera mis à disposition par la Délégation ministérielle du Numérique en Santé pour tous les Français. Celui-ci est déjà testé par 4 millions de personnes depuis juillet 2021 dans les départements de la Somme, la Haute-Garonne et la Loire-Atlantique.

01. L’Espace Numérique de santé : de nombreux bénéfices

Ce dispositif a pour but de remplacer et d’améliorer le Dossier Médical Partagé (DMP), qui jusqu’à maintenant, pouvait être rempli uniquement par les professionnels de santé. Grace à l’Espace Numérique de Santé, les patients pourront eux aussi renseigner leurs données. Il permettra de faciliter les démarches des usagers et acteurs de la santé, d’assurer les échanges entre les professionnels et d’offrir une meilleure prise en charge des patients. 

Chaque parti pourra accéder aux documents médicaux tels que les ordonnances, les comptes-rendus d’opération ou encore les imageries médicales en seulement quelques clics. En plus de permettre le stockage et le partage des données de santé, cet espace offrira une messagerie sécurisée pour les échanges entre les patients et les professionnels. Un agenda permettra également de gérer les rendez-vous médicaux de façon optimale.

02. Une plateforme sécurisée

Selon l’Assurance maladie, la sécurité et la protection des données personnelles hébergées en France et échangées sur l’Espace Numérique de Santé sont sous le contrôle de la Cnil (Commission Nationale de l’Informatique et des Libertés) et de l’Agence nationale de la sécurité des systèmes d’information (Anssi). Ainsi, cet espace sera soumis au Règlement Européen sur la Protection des Données (RGPD). 

Chaque utilisateur pourra donc exercer ses droits sur ses données personnelles contenues dans l’ENS, à savoir un droit d’accès, un droit de rectification et de limitation, un droit de suppression et un droit d’opposition. Aucune donnée ne pourra être échangée sans son consentement et celui-ci sera informé lorsqu’un professionnel ou un établissement aura accédé à son espace. Chaque usager pourra également clôturer son ENS à tout moment.

03. Une mise en place automatique

Ainsi, la création des Dossier Médicaux partagés n’est plus possible depuis le 1er juillet et les usagers qui disposaient déjà d’un DMP avant cette date pourront retrouver automatiquement leurs données lors de l’activation de leur espace santé. De janvier à mars 2022, chaque personne affiliée à l’Assurance Maladie recevra un courrier ou un mail l’informant de l’activation de son ENS. Il est bien entendu possible de s’opposer à la création de cet espace dans un délai d’un mois, mais sans réponse, il sera automatiquement généré.

Il s’agit d’une excellente nouvelle, car l’Espace Numérique de Santé permettra d’accélérer la transformation numérique du secteur sanitaire et social, lancée par le Ministère de la Santé et des Solidarités lors du Ségur de la Santé en juillet 2020.

Espace Numérique de santé

Partagez cet article

Partager sur facebook
Partager sur linkedin
Partager sur twitter
Partager sur email

Une question, une demande ?

Toute notre équipe est disponible pour vous accompagner

Plus d'actualités

Experience HDS Iso 27001
Evénements

Widip partage son expérience HDS !

Widip partage son expérience HDS lors de l’évènement « HDS ? Obligatoire ? Pour qui ? », organisé par la Factory cybersécurité de Digital 113.

Espace Numérique de Santé

Espace Numérique de Santé | La transition numérique

Espace Numérique de Santé | Une "révolution" pour le secteur médico-social

WIDIP Lyon

Immeuble coopératif le Woopa
10, avenue des Canuts
69120 Vaulx-en-Velin

WIDIP Paris

9, rue Anatole de la Forge
75017 Paris

Support technique

Support commercial

WIDIP Grenoble

29 boulevard de l’Europe
38170 Seyssinet-Pariset

WIDIP Méditerrannée

Espace Coswos
31 rue de l’Argenterie
34000 Montpellier