publié le 25 juillet 2018

Glossaire

IAAS : Infrastructure As A Service désigne la location de capacité informatique, bande passante, serveurs, processeurs, RAM et espace de stockage accessible via internet ou le réseau virtuel privé de l’entreprise.

 

Certificat : fichier qui associe à une entité (client ou serveur), sa clé publique de sécurité. Le certificat est un élément fondamental du système à clé publique.

 

Cloud externe privé : le service fourni généralement par un hébergeur ou un opérateur repose sur une infrastructure dédiée au client.

 

Cluster : Un cluster désigne un groupe de serveurs indépendants (ou une grappe) fonctionnant comme un seul et même système. Un client dialogue avec un cluster comme s'il s'agissait d'une machine unique. Technique généralement utilisée pour sécuriser un serveur : si un serveur tombe en panne, son serveur miroir assure le service.

 

Firewall : littéralement « pare-feu » désigne un équipement de sécurité qui permet de se protéger des intrusions sur son serveur, ordinateur ou son réseau. Un firewall accepte ou rejette les flux d’information qui le traversent en fonction des règles définies par l’administrateur système et réseau ou le prestataire. Dans le cadre de la mise en place d’une IAAS, le firewall est centralisé et supervisé pour l’ensemble des utilisateurs et de sites de l’entreprise.

 

GTR – Garantie de Temps de Rétablissement : Engagement de résultat pris par un prestataire de service exprimé en heures ouvrées ou non. Le prestataire s’engage à rétablir le fonctionnement nominal du service dans une durée inférieure ou égale à la durée contractuelle. Cet engagement est décrit dans les conditions particulières du contrat de service qui doit spécifier la contrepartie.

 

Exemple pour une GTR 4HO sur un lien SDSL 1M si une coupure intervient à 16 :30, l’opérateur qui remet en service le lien avant le lendemain 10:30 sera conforme à son engagement. Les heures ouvrées couvrent généralement la plage 8:00 – 18:00.

 

GTI – Garantie de Temps d’Intervention : Engagement de moyen pris par un prestataire de service exprimé en heures ouvrées ou non. Comme pour la GTR, cet engagement est décrit dans les conditions particulières d’un contrat de service. Contrairement à la GTR, cet engagement ne précise pas que le service nominal sera rétabli dans une durée inférieure ou égale à la durée contractuelle mais garantit que le prestataire fera intervenir un technicien ou un spécialiste dans la durée prévue ; Dans le cadre d’une garantie associée à un matériel, la GTI est en général de « J+1 sur site » c’est à dire que le constructeur déléguera sous 24H un technicien avec des pièces détachées pour venir réparer le matériel défectueux.

 

SAN – Storage Area Network : appelée également « Baie SAN », technique de stockage en réseau. Il s’agit d’un réseau de disques durs attaché à une grappe de serveurs. Le SAN utilisant son propre réseau dédié à très haut débit, il est par conséquent possible de séparer physiquement les serveurs des ressources de stockage et de mutualiser ainsi entre plusieurs serveurs l’ensemble des disques durs du SAN. Dans la pratique, les serveurs ne seront utilisés que pour leur capacité de calcul.

 

SPLA – Services Provider Licence Agreement : modèle économique de concession de licence sous forme d’abonnement mensuel proposé à l’origine par Microsoft® aux professionnels des services informatiques, hébergeurs, éditeurs, intégrateurs. L’abonnement intègre le droit d’usage de la licence et la Sofware Assurance permettant de bénéficier des mises à jour régulières. Des éditeurs comme Vmware® et Trend® ont depuis adopté ce modèle.

 

VPN – Virtual Private Network ou Réseau virtuel privé. Un réseau VPN permet de faire circuler les informations de l'entreprise de façon cryptée d'un bout à l'autre d’un tunnel virtuel. Cette technique permet de créer un réseau étendu (WAN) sur une zone géographique donnée. On distingue le VPN IPSec du VPN MPLS.

 

WAN – Wide Area Network : réseau étendu ; ensemble de moyens et techniques permettant d’interconnecter des réseaux locaux entre eux sur une zone géographique et de reproduire ainsi les fonctionnalités et sécurités d’un réseau local à l’échelle de cette zone. Utilisé notamment par les professionnels disposant de plusieurs sites qui veulent partager les mêmes logiciels.