Cloud computing : définitions, services, avantages
cloud_computing_solution_widip
juillet 6, 2021

Si l’image de l’« informatique en nuage » (cloud computing en anglais) est poétique, la réalité qu’elle recouvre est plus terre-à-terre. Le terme désigne le dispositif vous permettant d’accéder à un logiciel, de disposer de puissance de calcul ou de stocker vos données à distance, dans des datacenters auxquels vous accédez par Internet. Finis les serveurs maison, les investissements dans du matériel et des logiciels à maintenir à jour, place à la location de services modulables selon les besoins et à une plus grande souplesse dans la gestion de votre informatique. Une tendance qui n’en finit pas de se développer, dans tous les secteurs de l’économie et de l’administration publique.

Cloud Computing : un marché en pleine expansion

La transition numérique et son accélération par la pandémie de Covid-19 renforcent le recours au cloud computing. Avant la crise, l’Insee relevait que 20 % des sociétés de moins 20 personnes avaient adopté de telles solutions, et 66 % des plus de 250 personnes. Les principaux usages étant le stockage de fichiers, l’hébergement de bases de données et l’usage de logiciels de bureautique. Les structures utilisant des objets interconnectés qui génèrent beaucoup de données (capteurs, etc) achètent deux fois plus souvent de services de cloud computing (44 % contre 25 %).

Selon le cabinet Gartner, le marché mondial du cloud devrait passer de 270 milliards de dollars en 2020 à 332 milliards en 2021. La tendance à la hausse est identique en Europe, avec des prévisions de ventes atteignant 300 milliards d’euros d’ici 2027. Un phénomène qui bouleverse en profondeur les habitudes.

Cloud public, privé ou hybride : quelles différences ?

Le principe de base du cloud est toujours le même : il s’agit de louer l’accès à des serveurs virtuels où sont stockées vos données, plutôt que sur votre disque dur. La location inclut, outre cet hébergement, les connexions pour y accéder (réseau) et d’éventuels services complémentaires : infogérance, sécurité, plan de continuité d’activité, etc. Les coûts d’infrastructure physique, de sécurisation, de protection incendie, de climatisation, etc, sont mutualisés pour l’ensemble des clients du datacenter.

Vous pouvez accéder aux services du cloud soit par Internet (cloud public), comme c’est le cas en général pour les messageries (webmail), soit via un réseau privé qui va supporter votre cloud privé. Dans ce cas, la connexion entre vos serveurs loués et votre établissement s’effectue par VPN MPLS (acronyme de MultiProtocol Label Switching), un réseau virtuel privé et dédié, hébergé par l’opérateur. 

Des solutions de cloud hybride existent également, souvent utilisées par de grandes entreprises qui associent par exemple du cloud privé pour la paie et la comptabilité – données sensibles -, et le partage de fichiers moins confidentiels via une solution publique.

Enfin certains font le choix du multi-cloud, qui mêle plusieurs clouds publics, proposés par plusieurs fournisseurs. Soit pour s’assurer une continuité de service en cas de problème avec un opérateur (cloud de secours), soit pour des raisons de coûts. Mais attention à la gestion parfois complexe de plusieurs contrats en parallèle.

Solution de cloud computing par Widip
Solution de Cloud Computing souverain proposé par Widip

Différents niveaux de services dans le cloud

Les opérateurs de cloud computing proposent des services différenciés selon vos besoin.

IaaS (Infrastructure as a Service) : l’hébergeur met à disposition des capacités informatiques et des infrastructures – bande passante, serveurs, processeurs, RAM et disques durs accessibles via Internet ou le réseau virtuel de l’organisation. On parle d’infrastructure informatique hébergée.

PaaS (Platform as a Service) : désigne la location d’un environnement de développement, de test, de recette ou d’une plateforme de backup via Internet ou le réseau virtuel de l’organisation.

SaaS (Software as a Service) : permet de payer un abonnement pour l’usage d’un logiciel ou d’une application à un prestataire, généralement un éditeur. L’accès pour les utilisateurs se fait en principe via Internet.

STaaS (Storage as a Service) : stockage à la demande permettant de disposer d’un espace de stockage en ligne.

 

Solutions américaines ou cloud souverain 

Les principaux fournisseurs de services de cloud computing sont les Américains Amazon Web Services (AWS), Google (Google Cloud / Google Drive), Microsoft (OneDrive), Dropbox ou encore Apple (iCloud). Ce qui n’est pas sans poser problème en matière de protection des données. La réglementation américaine permet aux autorités d’accéder aux données hébergées aux Etats-Unis (Patriot Act), mais aussi à l’extérieur, s’il s’agit de sociétés de droit américain implantées à l’étranger (Cloud Act). Ces dispositions sont en contradiction avec les principes européens de protection des données, tels que formalisés par le RGPD.

Pour éviter tout risque d’« évasion » de données, a fortiori de données sensibles telles que les données de santé, mieux vaut se tourner vers des solutions de cloud souverain, relevant du droit européen et national. Notez d’ailleurs que le recours au cloud non souverain est illégal « pour toute institution produisant des archives publiques, dont les collectivités territoriales, leurs groupements et leurs établissements publics », comme le rappelle le ministère de l’Intérieur.

Parmi les solutions françaises, OVH Cloud est certainement la plus connue. Des opérateurs de proximité, tel Widip, offrent toutefois des solutions tout aussi adaptées et modulables selon vos besoins. Widip loue ainsi des baies de serveurs dans des datacenters proches de ses services (Lyon, Grenoble), chez des opérateurs nationaux reconnus, garantissant à la fois la proximité géographique, la souveraineté des données et l’accompagnement. Ainsi durant les confinements sanitaires de 2020 et 2021, ses clients, en particulier les établissements médico-sociaux (ESMS), qui avaient mis en place une informatique en cloud privé avec des outils de mobilité ont pu faire du télétravail du jour au lendemain. 

cloud_computing_widip

Widip fournisseur de solutions de cloud computing

La transition numérique et son accélération par la pandémie de Covid-19 renforcent le recours au cloud computing. WIDIP vous en dis plus sur cette solution qui monte !

WIDIP Lyon

Immeuble coopératif le Woopa
10, avenue des Canuts
69120 Vaulx-en-Velin

WIDIP Paris

9, rue Anatole de la Forge
75017 Paris

Support technique

Support commercial

WIDIP Grenoble

29 boulevard de l’Europe
38170 Seyssinet-Pariset

WIDIP Méditerrannée

Espace Coswos
31 rue de l’Argenterie
34000 Montpellier